Forum de discussions sur les spondylarthrites
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vivons notre maladie avec humour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 16:32

Un histoire! Une histoire! une histoire!!!!

Oui, oui, bon çà va j'ai pas trop mal aux poignets alors allons-y

OUAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Bon ça va, calmez-vous! Allons-y.

Connaissez vous la terrible Madame Spondy? Non?
C'est elle qui dirige l'infâme organisation SPA (dont personne sauf elle, ne sais ce que cela veut dire) Enfin j'ajoute qu'elle pense qu'elle est la seule à penser cela, mais: he! he ! il y a l'organisation ANTISPA… (non ce n'est pas une organisation anti-sparadrap, non mais!) ... mais bien ANTISPA. Les agents de D&S13 eux, ils savent eux, eh oui!

(Vous suivez? ah c'est important pour la suite)

Commençons notre histoire.

Dehors il pleut, il fait gris, il fait un temps pas rigolo, et justement un rigolo… (qui n'est pas sombre... ce n'est pas un sombre héro, et ce n'est pas un héro non plus, c'est un « Monsieur Je sais tout » )… du nom de Jean Sérien qui vient trouver Madame Spondy, pour faire son malin et la démasquer pour qu'elle révèle enfin le nom de sa société au grand jour. Ainsi pense-t-il qu'il sera le premier à avertir une autre organisation (contestée et contestable) l'ANTI-TNF qui vise a combattre SPA pour la puissance et vaincre les ANTICORPS, troupes de choque de SPA, dont Madame Spondy à le contrôle total…. (vous noterez que ANTI-TNF sont un peu nunuche est savent pas vraiment ce que veut dire SPA). Mais voilà ANTI-TNF n'y va pas de main morte quand leurs agents interviennent, ils confondent toutes les troupes d'ANTICORPS, car toutes ne sont pas mauvaises dans cette ville remplie de peines, de souffrance (Gotham?… non) il s’agit de Moncorp.

Jean Sérien entre dans le bureau hautement protégé de madame Spondy et lui dit d'un air hautin mais à la façon des gamins… (style "nanana! j'ai trouvé la réponse; nanana! tu croyais la cacher à tout le monde"… Bien entendu il faut prononcer cela à la manière enfantine)
Il lui dit:
-Nanana! j'ai trouvé la réponse; nanana! tu croyais la cacher à tout le monde...
- Quelle réponse? demande Madame Spondy…(qui n'en a rien a cirer de ce type qui vient lui donner une réponse alors qu'elle n'a jamais posé de question)... Mais... je n'ai jamais posé de question!… (ben tiens c'est ce que je viens de vous dire).
- T'as peut-être pas posé de question mais moi j'ai la réponse aux initiales du non de ta terrifiante organisation SPA. C'est "Société Protectrice des Animaux"...
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 16:45

La suite tout de suite, de cette aventure enflammée!!!

Jean Sérien se trouve devant la terrible Madame Spondy et vient de lui révéler, croit-il le secret des trois lettres SPA de l’organisation de la dite dame, et en ne rigolant pas il continue:
- Vous n'avez pas honte de vouloir conquérir le monde sous de tels initiales??? BB ne sera pas contente! et je vais de suite tout redire à ANTI-TNF... je vous garantis qu'après quelques infiltrations des agents ANTI-TNF, dont l'un des chef est Rémy Cade, vous ne rigolerez plus.
- Je ne rigole jamais Monsieur "je sais tout et je me mêle de tout", d'ailleurs je vais sur ce pas vous envoyer balader, vite fait.. Gardes du corps? Venez et sortez ce Monsieur qui ne me fait pas rigoler du tout, ce héro à deux euros!
-Mais écoutez-moi, tremblez vous êtes démasquées? S’écrie Jean Sérien.
- Dehors, loin de ma vue, pauvre rigolo, je vous garanti que vous ne remettrez plus les pieds ici, dans ce bureau hautement surveillé et contrôlé, par DIDI.. (Difficile Diagnostic, organisation qui s'occupe de brouiller les cartes afin que les agents D&S13 et ANTI-TNF ne reconnaissent pas tout de suite l'organisation SPA)... dont je me demande bien comment vous, qui n'êtes pas un héros, selon le narrateur, avez pu entrer et encore... en étant tout mouillé. Allez ouste, loin de ma vue...

Madame Spondy dit cela d'un air méchant, les yeux rouges de colère, se grattant la tête... Son pull-over noir… (qui en a déjà vu de toutes les couleurs)… a des points blancs… (les points blancs ne sont pas décoratifs, mais agressifs, c'est la PSO, une sorte de gang minuscule irritable et irritée qui s'étend sur la ville et qui sont sous les ordres parfois de Mme Spondy mais pas toujours. Un nommé Médic Humira les contrôle aussi...)

Notre pauvre homme ressort tout triste (toujours mouillé), dans la rue... il pleut toujours, il n’a pas eu le temps de sécher, par contre il est mouillé aussi à l'intérieur, tellement qu'il a transpiré devant Madame Spondy, qui est assez terrifiante il faut le dire surtout avec son gros pull-over noir à points blancs)...
- c'est pas rigolo se dit-il, moi qui croyait enfin montrer que je suis malin.

Au même moment Rémy Cade passe par là croise notre « héro malheureux (car il n‘y a pas que les chanteurs malheureux). Il se dit:
- Tiens voilà le perfusé du cerveau, je vais lui demander ce qu'il faisait chez notre ennemie, la méchante, pas gentille, embêtante, douloureuse, Madame SPONDY.....

La suite au prochain numéro.

ROOOOOOOOOOOOOOOOHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

C’est comme çà.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 17:00

Les aventures de Rémi Cade (3)
Pardon?
Ah excusez-moi!
Les aventures de Rémi cade et de Jean Sérien (3)
Pff… ça fait long comme titre? et si on disait

La Terrible Madame Spondy (3) numéro 3 oui, car il a eu déjà deux poster… il faut suivre… quels numéros ces gens qui viennent lire les histoire de Madame Spondy!!!

Oui, ça le fait!

Bon suite de l‘histoire.

En fait de numéro, nous rejoignons Jean Sérien (qui croit tout savoir) qui vient de sortir de chez la terrible, terrifiante, et j'en passe... Madame Spondy. Rappelons que Jean Sérien croyait déstabiliser Madame Spondy en lui révélant qu'il connaissait la signification de SPA (l'infâme organisation dirigée d'une main de fer par la terrifiante , etc.. Madame Spondy). Mais notre homme fut vite reconduit, déconfit, vaincu, humilié, mouillé, à la sortie du bureau de la terrifiante Madame Spondy… (on commence à le savoir qu'elle est terrifiante donc je ne le répéterai que de temps en temps pour vous faire frémir... ou pour vous réveiller si vous vous endormez en lisant les aventures de qui vous savez).

Là, vous devez vous dire pourquoi Jean Sérien est-il sorti mouillé du bureau de Madame Spondy? … (vous remarquerez que cette foi je n'est pas dit la terrifiante Madame Spondy, hein? Bon, oh! nom mais!)? Si vous aviez lu le premier épisode vous le sauriez. Ce n'est pas parce que, avant de quitter le bureau de la dite dame terrifiante,… (non ce n'est pas la même chose, non je ne me contredis pas!!! maintenant cessez de m'interrompre sinon les lecteurs ne vont rien y comprendre à mon histoire)… Jean est passé par les douches se trompant de porte.... Non, c'est parce qu'il était déjà entré mouillé vu qu'il pleuvait et que lorsqu'il en est ressorti les pieds en arrière… (oui l'inverse des héros qui entrent ou sortent toujours ou presque les pieds en avant cassant soit une vitre ou une porte)… jeté dehors par le garde du corps de madame Spondy.
Jean Sérien est sorti mouillé autant dehors (parce qu'il avait pas eu le temps de sécher) que dedans parce que face à la terr... heu, menaçante Madame Spondy, il a beaucoup transpiré. De toute façon ne vous inquiétez pas il transpire beaucoup dès qu'il doit faire un entretien même avec son patron... d'ailleurs on le surnomme "le Johnny Hallyday" des entretiens et des missions aussi.

Bon notre homme marche dans la rue de notre bonne ville Moncorp et soudain l'interpelle Rémy Cade… (l'un des chefs d'ANTI-TNF), Rémy est un vrai bourrin dans les bagarres contre les troupes de SPA. Rémy, lui, il ne fait pas la différence, il butte tous les ANTICORPS, bons ou mauvais, je vous dit c'est un vrai bourrin, et en plus il est souvent bourré; d'ailleurs et en plus il prend Jean Sérien pour un rigolo, un transfusé du cerveau comme il dit).
(à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 17:14

Rémy Cade attrape Jean Sérien par le bras et le plaque au mur… çà fait SPLATCH!
- Eh! Jean Sérien tu es allez voir en douce Mme Spondy pour tes petites affaire de trafique avec ta copine Dolly Prane?

Surpris Jean Sérien essaye d’échapper à la prise de ce colosse de Rémy… (je peux vous dire que c'est pas dans cet entretien-là que Jean va sécher du dedans... ni du dehors, car il pleut encore, disons il pleuvine, comme un lorsqu‘on nous met une perfusion, çà goutte et on est toujours inquiet de savoir si cela ne va pas s‘arrêter… la Jean aimerait que la pluie s‘arrête, on le comprend…).

-Ah? Heu? hum... B.b.onjjour R.R.émy!

- T'as pas a avoir peur p’tite tête, t'est aller faire quoi chez la terrible Madame Spondy?

- Heu juste je t'avertis Rémy que tu as dit le mot que le narrateur avait dit de plus dire, c'est terrible cela on va prendre une dose d'engueulade qu'on va prendre matin, midi et soir à la fin du repas... des baffes à 25%, cela suffira comme traitement.

- Mais qu'est-ce que tu racontes? Et d'abord t’as quoi dans ton cartable pour que tu le portes comme on porte un Bébé?

- Oh rien, en tout cas rien qui a rapport avec cette histoire, ni avec la méchante Madame Spondy.

- Ouai mon oeil allez fait voir!

- Non

- Si

-Non et non
Jean Sérien s'accroche désespérément à sa sacoche, mais Rémy a de la force (ce n'est pas du jus de chaussette qu'il dans les veines… d‘ailleurs des chaussettes, il n‘en porte pas). Alors, contraint et forcé, par ce forcené qui le contraint, Jean lâche sa serviette… (vous remarquerez que même pour le cartable de Jean je change de terme, j'espère que vous appréciez ,cet effort littéraire que je fais pour vous chers lecteurs)

Rémy Cade d'un geste absolument dynamique, qui fait que Jean Sérien n'est plus semblable à JH (oooh que non!) mais il ressemble plutôt à la fontaine du Trocadéro (les tunes en moins, il est toujours fauché) tellement qu'il transpire de peur. Rémy ouvre la mallette.... mais c'est quoi ces journaux???? tu veux pas me dire que tu es allez chez Madame Spondy pour lui vendre, lui reprendre (à choix) ces machins?
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 17:24

Rémy Cade à lâché le lâche Jean Sérien, il tient d’une main son cartable et de l’autre des journaux.
- C’est quoi alors ces journaux, des trucs pour perfusés du cerveau?
- Non Rémy ce sont mes comics (bédés américaines de super héros)
- Des quoi? des « comiquesse? » c'est toi le comique dans cette affaire. Dis moi que vienne faire tes « cosmiques » ici alors que tu viens d'aller chez notre pire ennemie?
- Ben c'est ma collection privée et ultra recherchée des 5 premiers numéros de KETOCONAZOLE ARROW contre l'infâme, le terrible, l'immonde PSORIA. Alors je les garde toujours sur moi... là t'es en train de les abîmer, tu les mouilles de tes postillons quand tu parles et d’une et de la pluie qui goutte encore et de deux.
- Bah, reprends tes « comsiques, » j'en ai rien a faire. Alors t'es vraiment aller rien faire de spéciale chez la diabolique Madame Spondy?
- Non ça va! Répond Jean Sérien en rangeant avec grand tremblement ces comics dans son cartable.

Sur ce Rémy laissa tranquille Jean et s'en alla… mais attention Rémy Cade est un peut comme Colombo et aussi comme les Carambars... il colle, il ne lâche pas comme ça le morceaux, mouillé ou pas!

Jean Sérien monte dans sa voiture, une ancienne ambulance reloockée par un pote à lui. Il démarre en mettant le lecteur CD en marche et à fond. Mireille Matthieu rempli l'ancienne ambulance de sa très belle voix et Jean Sérien calme sa tristesse de ne pas avoir trouvé la signification exacte du mot SPA. Ah! ça vous étonne hein qu'il écoute Mireille, notre Mireille nationale à nous, vous vous attendiez au vieux gag style: « Johnny Hallyday rempli l'ancienne ambulance de sa terrible voix » ... ben nom! Tralalalère! je vous ai bien eu... )

A bientôt pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 17:34

La Terrible Madame Spondy (4)

Rémy Cade regarde partir Jean Sérien qui tout triste, écoutant à fond Mireille Matthieu pour se consoler, s'en va au volant de son ancienne ambulance, en direction du centre ville.

- Sans doute il va rejoindre sa copine Dolly Prane... faudra que je les surveilles ces deux, ils mouillent dans trop d'affaires dont nous nous occupons, nous ANTI-TNF. Bon qu'est ce que je fais je rentre dans l'immeuble de S¨PA et je force le bureau (les pieds en avant car je suis un héro) ou j'attends? Bon je vais plutôt appeller mon Boss qui bosse dure ces temps. Hum.... j'aurais bien envie d'aller lui cracher (car Rémy postillonne, rappelez-vous) à la figure de la mère Spondy ses quatre vérités, mais je me demande pourquoi il doit toujours y en avoir quatre de vérité, eh pui j‘ai pas le temps... il vaut mieux que j'appelle mon patron.

Rémy prend sont portable Hello Kitty (c'est pas parce qu'il est fan d'Hello Kitty, c'est parce qu'il l'a gagné à un jeu débile.)

- Allo? Patron? Oui, c'est moi, Rémy Cade... je viens de croiser Jean Sérien qui sortait de chez SPA, il a dû aller voir l'horrible Madame Spondy... Vous vous en foutez? ah très bien... Vous voulez me montrer quelque chose d'extraordinaire? Une nouvelle équipe qui va m'aider dans mes mission, des gars qui ont pas peur de se mouiller!!! ok... mais j'espère que ce n'est pas les derniers rigolos qui ne savent que mouiller le polo en dansant et en chantant faux!!! ouai je parle des TOU BI TRI c'est trois types que vous m'aviez envoyés et qui bavaient en plus.... Vous dites que ceux ci sont quatre? Comme les vérité?…. Non rien c‘est parce que je… oh rien qui vous intéresse.. Vos Gars c’est quand même pas les TOKYO HOTEL? car ce sera la cata côté discrétion, comme pour les autres de la dernière fois.... bon, bon, j'arrive.

Rémy démarre comme un dingue, à fond la caisse, faisant fumer ses pneus, mais réveillant deux policiers qui d’un coup et comme un seul homme bronchent fissa pour l’arrêter.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 19:17

Dans son bureau, Madame Spondy est plongée dans une profonde réflexion depuis déjà 1 minutes et 3 secondes. Pourquoi cela? Parce qu’elle vient de recevoir un étrange email de la part de l’agent « L » qui d’habitude ne rigole pas et ne se mouillerait pas comme cela au risque de se faire passée pour une perfusée du cerveau.

Madame Spondy, tout en observant de son bureau une cène loufoque, ou sous la pluie battante à nouveau Rémy Cade s’explique à sa façon de bourrin avec les deux policiers… (je vous l’ai pas dit… je vous l’ai pas dit: ces deux policiers nous les reverrons, l’un s’appelle Paul Hissier et l’autre Jean d’Harme… maintenant je vous l’ai dit)… Heureusement que Rémy n’était pas bourré cette fois.

Un sourire narquois se laisse apercevoir sur le laid visage de Madame Spondy. Tout en continuant de se délecter de voir son ennemi empêtré avec la police, elle appuie de son long ongle pointu… (non pas crochu mais pointu… attention ne m’embrouillez pas SVP, je suis très pointu et je bourre mes histoires de détails)… avec une agilité qui peut nous laisser surpris venant de Madame Spondy… Donc elle appuie avec son ongle pointu sur le bouton de l’interphone qui la relie directe au bureau de son garde du corps, quelle tient aux pieds quand elle sort… d’ailleurs elle dit elle-même: « Je sors toujours avec mon garde du corps aux pieds, et ce n’est pas pour cela que je boitte. Elle appelle d’une voie qui grince:

- Gégé?
Oui son garde du corps est surnommé Gégé par les gens de SPA et même par Madame Spondy. Gégé aime bien qu’on l’appelle comme cela, parce qu’ainsi personne sait son vrai prénom ni son nom de famille. Il aurait peur que ces copain l’appellent par un diminutif quelconque, en fait il s’appelle Gérald Gélule. Cependant même si personne ne connais son surnom chez SPA, il se demande pourquoi tous l’appellent Gégé… la réponse est simple: c’est parce que c’est un gros gonflé.
A part ce détail sommes toute absolument inintéressant, j’ajoute que Gégé est un membre infiltré, oui il travail pour la société D&S13. Mais voilà il est en danger, car il se laisse dissoudre dans la société SPA… comment cela? Ben! il est amoureux de la laide Madame Spondy. Pourtant avant son départ en mission, Sissy qui est l’une des patronnes des agents D&S13, l’autre étant Danie, lui a écrit une lettre sur sa vieille machine à écrire qu’elle a au boulot. Oui le comptable de la société D&S13 est très économe, il ne veut pas en acheter une neuve, et ne lui parlez pas d’informatique.
Ce comptable est très attachez au slogan: « c’est dans les vieille casseroles qu’on fait la meilleure soupe », il l’a appliqué aux machines à écrire: « c’est avec les vieilles machines à écrire que l’on fait les meilleures lettres. »
Donc Sissy, sur sa vieille machine, lui avait écrit: « Fait gaffe Gégé parce que tu risques fort de te dissoudre dans SPA en tombant amoureux de madame Spondy… ». Mais pourquoi Sissy lui a-t-elle écrit cela? Parce qu’elle connaît les mauvais goûts de Gégé.
(A suivre) Enfin j’espère que vous suivez???
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 19:30

- Gégé vous êtes là? Appelle en appuyant de son doigt crochu et de sa voix « charmante », sur l’ interphone son garde du corps.
- Oui ô ma grande et merveilleuse Madame Spondy, je suis tout à votre service.
- Vous me préviendrez quand l’agent « L » sera arrivée.
- Ben! c’est que l’agent « L » est déjà arrivée madame Spondy, elle est arrivée depuis un quart d‘heure.
- Alors faites-là entrer.
- Vous pouvez entrer Mlle « L », madame Spondy vous attend.
- merci Gégé pour le café et pour ce bon moment passé ensemble à parler de tout et de rien, de la pluie et du beau temps.

« L » s’approche du bureau de Madame Spondy met la main sur la poignée et elle entend du dedans:
- Vous pouvez entrer la porte est ouverte!*

Là, là, là je m’arrête.
C’est la même chose pour nous quand on va à la visite médicale mensuelle chez notre toubib. La secrétaire nous dit « vous pouvez entrer le médecin vous attend », on s’approche du bureau, on met la main sur la poignée et on entend de l’intérieur: « vous pouvez entrer c’est ouvert… ben tien comme si on allait rester dehors!!!!!

Madame Spondy a le dos tourné en train encore d’observer la scène comique, de Rémy Cade qui se fait enguirlander par la police, debout sous la pluie qui a recommencer à tomber. Ils sont en train de le coller.
Madame Spondy se retourne est voit en fasse d’elle (non en face d’ « L », mais en face d’elle c’est-à-dire de Madame Spondy) une grande et belle jeune fille, aux long cheveux noirs, vêtues de cuir noir de la tête aux pieds, avec un casque de moto sous le bras. (oui « L » fait de la moto).
- Mais qu’est-ce que vous m’avez écrit sur le email!!??
- Quoi vous savez pas lire les emails?
- NAONNN!!! C’est pas cela que je veux dire… qu’est-ce que vous me racontez sur votre email?????
- Ah! que j’ai rencontré trois extraterrestres?
- Des EXTRATERRESTRES????????????
- Oui des extraterrestres… trois en plus. D’abord j’ai vu un type, puis deux, et enfin se fut la rencontre du troisième type.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 19:45

Rémy Cade, une fois sa voiture garée, entre chez son patron, qu’on appelle le Boss, non pas qu’il ressemble a Bruce Springsteen, mais parce qu’il s’habille comme lui, seulement il ressemblerait plus à Carlos.

- Ah vous voilà enfin, vous êtes allé boire un café au bistrot du coin?… (je ne sais pas pourquoi les bistros doivent être dans un coin, mais passons)... Je pense que vous avez repéré la nouvelle serveuse aux yeux en amandes, et que le café depuis qu’elle est là n’est plus bon, il a le goût du produit pour laver la vaisselle.
- Non je ne me suis pas arrêté au bistro du coin, mais en parlant d’amende, vous pourriez payer la mienne, je viens d’en prendre une sévère par deux policiers trop zélés… (comme ils le sont chaque fois qu’ils nous colles, autrement on dit: il font jamais rien ces flics!)... Je suis venu le plus vite possible pour que vous me montriez la fameuse équipe.
- Oui venez mon cher ami - pour l’amende on verra plus tard, ok? venez je vous présente les QUATRES MOUSQUETAIRES…

Gégé n’en revient pas, il vient de passer un quart d’heure avec « L » qui était accompagnée de trois extraterrestres. Nous avons déjà dit que Gégé c’est pas son vrai nom, nous précisons qu ‘il est appelé ainsi chez SPA parce que c’est un gros gonflé… mais voilà je vous rappelle qu’il est aussi appelé comme ça chez D&S13, dont-il est un agent infiltré chez SPA, parce que son vrai nom est Gérald Gélule…
Gégé (nous l’appellerons ainsi parce que c’est plus court, ok? Et on va pas se mêler les pinceaux, déjà que cette histoire commence à devenir corsée comme le dirait un certain « Doumé » … d‘après ce qu‘on m‘a dit). Donc Gégé est resté figé sur place… (çà lui arrive parfois de rester figé sur place lorsque quelque chose le perturbe c’est pourquoi il a un autre surnom « Bloqué », cela ne vous intéresse pas? Je brode c’est çà???? Attention à ce que vous dites lecteurs, attention!!!)…. Gégé est resté figé sur place quand il a vu les trois extraterrestres qui accompagnaient « L ».
« L » sût détendre Gégé en lui disant « t’inquiète mec, ces Messieurs et la Dame extraterrestres sont avec moi », prépare quatre cafés, et j’avertirai la patronne par email, que je veux la voir illico, car j’ai rencontré ces trois extraterrestres.
Gégé leur demande où ont-ils garé leur voiture? « L » répond qu’elle a pu les mettre dans la poche de blouson de moto parce que ces extraterrestres peuvent se faire tout petit. « Tout petit dit Gégé qui n’apprécie pas du tout ces trois armoires à glace. Gégé qui ne les trouvent pas commode du tout.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 20:00

Gégé sert le café, et les extraterrestres le recrachent aussi tôt à la figure de Gégé, oui les trois en même temps au visage d‘un Gégé surpris et à nouveau figé. Ils s’excusent mille fois tout en expliquant dans leur français à fort accent germanique, mais qui est déjà pas mal pour des extraterrestres qui viennent d’arriver sur terre, ils disent à Gégé que son café à un goût exécrable, alors l’un d’eux lui tend un liquide vert, et lui demande de le mélanger au café. Ainsi les extraterrestres se sont régalé avec leur café au goût de produit pour la vaisselle.
Madame Spondy toute réjouie du fait que Rémy Cade ait eu une amende, regarde « L » en plissant les yeux d’un air «  toit, tu m’auras pas ma grande. »
- Toi tu ne m’auras pas ma grande dit Madame Spondy. (Ah vous voyez, j’ai vu cela sur la tête que faisait Madame Spondy)
- Je ne suis pas si grande répond l’agent « L » et je ne cherche pas à vous avoir.
- Alors qu’est-ce que tu me racontes avec tes extraterrestres qui aiment pas notre café, mais qui aime le produit pour laver la vaisselle??? Hein!!! dis moi ce que cela me regarde cette affaire… disons loufoque?
- Ben juste que il y a là trois extraterrestres venus de la planète Arthtitite et qui sont envoyés par leur empereur… (je sais cela fait ringard, un empereur, mais on s’en fiche c’est pas nous qui vivons sur cette planète après tout) Arthrite 1er qui voudraient vous voir pour concocter une alliance avec vous pour envahir le monde.
- Ah, cela m’intéresse plus… faite entrer vos trois gugus.
- vous verrez Madame vous allez les aimer, s’ils sont pas charment, il sont polis… oh la la! Que oui, toujours polis.
Madame Spondy n’en revient pas elle voit devant elle trois armoires à glaces qui se présentent poliment les uns après les autres… (notez ils ont la peau lisse, aiment les amandes et le liquide pour faire la vaisselle qu’ils boivent en quantité dans leurs bistros du coin à eu, sur leur planète. Mais à part cela il sont franchement pas nettes et pas extras.
- PONCHOUR MATAME ZPONTY NOUS ZOMMES DROIS EXDRADERREZDRES GUI FENONS FOUS DROUVE TE LA BART TE NODRE EMBEREUR ARDRHIDE BREMIER GE ME BRESENDE CHE M’ABELLLE OMDELAILDEBRISTENBAILLE ET BES GOLLEGUES Z’ABELLES MARNAILLE ET L’AUDRE FIFAFFIN AFEC TEUX « F » A LA VIN, Z’IL FOUS BLAIT.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 20:10

Bureau de Madame Spondy. La discussion continue au sujet des trois extraterrestres, dont deux ont des nom (ridicules) mais facile, mais le premier, celui qui a parlé… bonjour!
- Ah? enchantée mais d’où vient leur accent allemand? Demande Madame Spondy en regardant d’un œil les trois extraterrestres et d’un oeil « L ».
- Oh c’est juste que pour pouvoir communiqué avec nous ils ont enlevé par mégarde un touriste allemand qui visitait la Tour Eiffel… et quand ils ont bien appris l’allemand ils ont remarqué que ce n’était pas notre langue, alors ils ont demandé à l’allemand de leur apprendre la langue de notre pays pour pouvoir nous parler.
- Et ils en ont fait quoi de ce touriste?
- Heu, ben après quatre ans ils l’ont ramené sur la tour effel.
- Mouais comment ce fait-il que les médias, qui se mêlent de tout, n’ont pas relaté ce fait?
- C’est parce que le touriste n’était connu de personne sur terre et il n’avait pas de signalement particulier, et la police n’a pas reçu de signes allemands… alors les médias ont laissé tomber.
- Hm je vois ça.
Madame Spondy fixe les extraterrestres:
- Donc vous parlez avec l’accent allemands?
- OUI BATAME IL VAUT BIEUX BARLER AFEC UN AGCENT ALLEMAND QUE DE NE BAS BOUFOIR GOMMUNIGUER AFEC FOUS.
- Et vos noms vous les dites aussi avec l’accent allemand?
-ACH NEIN! NOUS LES TISSONS AFEC L’AGCENTE TE NODRE BLANETTE.
- Répétez moi vos charmants prénoms SVP?…
Dolly Prane qui n’est pas une fille bête puisqu’elle est journaliste, attend Jean Sérien, qui fait un peu long pour elle. Elle veut savoir si il a pu confondre la laide et terrible Madame Spondy avec son piège. Jean arrive avec sa vielle ambulance relookée (en Bat mobile… ah je ne vous l‘avais pas dis), la gare sans trop de mal. La voix de Mireille Matthieu envahit l’atmosphère donnant comme une rencontre d’un troisième type…
( A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 20:22

Jean vient d’arrivé, il a garé sa voiture (sorte de bat mobile à deux euros).
Avant l’arrivée de Jean Sérien, Dolly venait de rencontrer Joe la Montagne, et ensuite Bill Itty. Deux types qu’elle connaît. Donc Jean est le troisième type qu’elle connaît et rencontre depuis 7 m et 24 seconde qu’elle attend son ami. Ces deux types, sont deux anciens copains de classe qui non pas la classe, vu que les deux sont plutôt laissez aller sur eux. De plus chaque foi qu’elle voix Joe, il est obstiné par la purée de pomme de terre que son épouse ne veux pas faire (il faut dire que chaque foi qu’elle fait de la purée de pomme de terre, Joe en fait tout une montagne (voir d’eux) l’une parce qu’il est content alors il part dans un délires et l’autre parce qu’avec sa purée il en fait une montagne, une montagne qu’il aurait vu dans je ne sais plus quel film). Voilà pour Joe.
Quant à Bille Itty, lui il veut toujours retourner maison… et il dit cela le cigare levé et allumé qu’on dirait que c’est sont doit qui est allumé. Dolly n’espère pas rencontrer encore Jehda Ioda son amie algérienne, car cela ferait la totale Voyez vous-même Jehda raconte à chaque rencontre qu’elle est une princesse en fuite et qu’un certain D’harrk Vahd’hor, un prince d’une tribu rivale essaie de la retrouver pour je ne sais quel empire par la bas… enfin Dolly est contente parce que Jean est arrivé… et la voix de Mireille Matthieu s’est éteinte d’un coup… (Non non non n’ayez crainte notre Mireille n’est pas morte, c’est juste Jean qui a éteint son lecteur CD dans sa voiture…. Je vous ai fait peur hein? Hein?).
Jean arrive vers Dolly.
- Salut Dolly…. Tu vas bien, fait pas beau aujourd’hui, t’a vus Obama il est partit trouver notre président pour une affaire de crise… et…
- Jean… Jean Sérien… pourquoi me racontes tu ces âneries…. Tu as quelque chose à cacher…. Qu’est-ce qui s’est passé chez Madame Spondy?… il y avait Obama et Sarkozy dans son bureau???
- Non, non, mais…
- Mais quoi?
- J’ai pas pu déstabiliser Madame Spondy et elle m’a virer sec, les pieds par derrière (je suis pas un héro).
- Mais tu n’est qu’un rigolo, une poule mouillée, un « Monsieur je sais tout » qui se la joue…
 
(a suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 26 Oct - 20:33

Jean Sérien se fait grondé par Dolly Prane parce qu’il a échoué sa mission qui était de déstabiliser Madame Spondy pour qu »elle crache une fois le morceau, à savoir ce que veut dire SPA.
- jean je le répète: tu n’est qu’un rigolo, une poule mouillée, un « Monsieur je sais tout » qui se la joue…
- Mais, non, Dolly excuse moi, mais j’ai quand même une info.
- Ah quel info? Vite raconte…
- Ben en sortant de chez Madame Spondy, disons en volant, j’ai croisé « L »
- « L » ?
- Oui « L »
- Et puis qu’est-ce que tu veux que cela intéresse mes lecteurs??? …de plus j’écris pas dans ELLE!!!!!
- Bien, écoute, « L » n’était pas toute seule… en entrant oui elle
était seule, mais elle a sorti de son blouson de moto trois petite boîtes en plastiques, tu sais comme dans les Kinders!?
- Qu’est-ce que je m’en fiche que « L » mange des Kinders, à part qu’elle va grossir si elle continue comme cela.
- Attend Dolly ce n’était pas des Kinders, je t’ai dit comme des Kinders. De ces boîtes sont sortis trois immenses choses dont une avait l’air d’une femelle… ils étaient
comme des Barbapapas et leur couleur, la même que lorsqu’on a une arthrite, notre peau rougit un peut.
- Hum je vois cela… et tu sais rien de plus?
- Non je me suis retrouvé dans la rue sous la pluie, puis c’est Rémy Cade Qui m’a choppé (et en parlant de choppé avec Rémy ça le fait bien car des choppes de bière il en bois).
- Rémy? Ah oui, il est assez collant… un peu comme…
- Oui je sais Colombo…
- ben oui
- Pourquoi à moi on me donne jamais le surnom d ‘un héro ou d’un super Héro?
- ben! Mon pauvre Jean Sérien… c’est parce que tu n’est pas un héro… d’ailleurs l’autre chanteur Balavoine, il aurait dû te payer des droits d’auteur avec sa chanson… « je ne suis pas un héro »… en parlant d’avoine, t’aurais eu du blé.
- Oui en parlant d’avoine, heureusement que Rémy ne m’en a pas donnée un d’avoine… personne ne m’aime.
- Oh Jean mais oui, je t’aime bien. Et Dolly lui donna un petit bisou sur sont front dégarni et encore mouillé.
(à Suivre)
Je me demande si « Doumé » va dire que cela se Corse?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Mar 27 Oct - 18:24

Bureau d'ANTI-TNF.

- Alors cher Rémy qu'en dites-vous de mes QUATRE MOUSQUETAIRES?
- Vous avez toujours besoin de crier, Boss, quand vous dites les quatre mousquetaires?
- Si je crie c'est parce que c'est extraordinaire d'avoir comme alliés ces quatre-là? Vous trouvez pas qu'ils déchirent (comme disent les p'tits jeunes)?
- Bof, moi vous savez, apprès les TO BI TRI, je ne m'attends à plus rien de solide.
- Pourtant, pourtant là mon gars vous avez du solide, du lourd, pour combattre ensemble main dans la main, les yeux tournés vers un avenir radieux, ou l'humanité, et notre bonne ville de Moncorp, n'aura plus à se battre ou à être menacée par la terrible Madame Spondy.... alors, rien que ça devrait vous faire exploser de joie... Non?
- Bof.
- COMMENT BOF!!!!!! CE N'EST PAS COMME CELA QU'ON S'ADRESSE A SON BOSS QUI SAIT CASSER LES PIEDS (POUR RESTER POLI) A VOUS CHERCHER DES GUGUS QUI VEULENT BIEN S'ATTAQUER A SPONDY ET SA BANDE DE DEJANTES!!! EN PLUS A VOS COTES... VOUS... QUI ETES SOUVENT BOURRE!!!
- Et si vous me les présentiez vos "sauveurs du dimanche"... (notez qu'il faudra peut-être vraiment devoir le sauver notre "dimanche"... mais qui se lèvera? Rémy Cade? Non, lui il s'enfiche, ce qu'il veut c'est castagné les Anticorps, le reste, il en a rien à cirer).
- Je vous préviens Rémy de rester poli avec votre Boss que tous les membres d'ANTI-TNF trouvent gentils, mignon tout plein, payant trop ses employés, etc...
- Bien Boss, alors ces Mousquetaire?

Le Boss (tant aimé, mon oeil) se retourne vers les Quatres Mousquetaires, et leur demande de se présenter.
- QUATRE MOUSQUETAIRES présentez-vous chacun son tour.

Après avoir fait un tour sur lui même (?) le premer des quatre s'avance.
- Bonjour Messieurs je me nomme: MORT FINE; Je m'appelle Mort (prononcer comme le nom du chanteur Mort Schumann) Car ma maman était fan à craquer de Mort Schuman... Mais mes potes m'appellent PAPA TANGO CHARLIE, c'est plus simple. En mission vous m'appellerez simplement de mon nom de Mousquetaire: SKENAN LE BARBARE.

Le deuxième, après avoir aussi fait un tour sur lui même s'avance et se présente:
- Bonjour à tous. J'étais un Para "Cétamole". Oui les paras "Cétamoles" sont une formation de l'armée qui sont parachutés afin d'apaiser les douleurs dans le monde entier. J'ai quitté ce corps d'armée, mais j'en garde toutes les techiques de combat et de soulagement. Mon nom de combat est FAIDODO L'ASSOMEUR. Mon vrai nom n'a pas d'importance.

Le troisième s'avance en faisant, lui aussi un tour sur lui-même... (peuvent pas s'avancer comme tout le monde, non???)
- Bonjour, je ne suis pas d'ici je suis japonais mon nom est TETRA ZEPAM, ma spécialité, vous l'aurez compris, c'est logique, évident , inévitable, ce sont les arts marciaux. Mon nom de combat est MYO LE SAMURAIL. Non rien a voir avec le Samu, ni avec le chemin de fer... je viens d'une noble famille de samurail au japon, voilà pourquoi... avec mon sabre je peutx trancher en deux un Anticorps qui s'attaque à un Monsieur Muscle par exemple.

Le quatrième, en faisant comme les autres, il se présente:
- Bonjour je suis un seigneur d'arabie je suis Clomip'ra Hamin. Si je me suis joint à ces hommes c'est que mon sabre me démange (il y en a c'est la guitare que leur démange). Mon nom de combat, ou de Mousquetaire, ce qui revient en fait au même (car on est pas la pour rigoler) est: ANTIDEP LE SANS-SOUCI.

Rémi regarde ces quatre gars et, d'un coup comme cela, se dit: "Ben pourquoi pas... essayons qu'estce qu'on a perdre... faut tout essayer contre Madame Spondy..." Il s'adresse à son Boss.
- Boss?
- Oui!!?? sursaute Boss qui s'était légèrement assoupi pendant la présentation des quatre Mousquetaires... il faut vous dire qu'ils ont plus parlé que ce que je vous ai écrit... c'était pas important, ils parlaient de la pluie et du beau temps.
- C'est d'acccord on va faire équippe avec ces quatre types qui me semble ne pas être des rigolos.
- Ah! J'en suis enchanté, mais entre nous deux, vous n'aviez pas le choix, c'est pas l'emission "c'est mon choix" ici, VOUS ETES DANS MON BUREAU A VOTRE TRAVAIL, OUI OU NON?
- Oui...
- OUI QUI??????????????????
- Oui Boss.

(a suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Mer 28 Oct - 14:16

Hanck Hilosante, le collaborateur principal de Madame Spondy, est dans son appartement de luxe, située douze rue des Bras Cassés. Il lit une aventure de KETOCONAZOLE ARROW aux prise avec l’affreux Psoria qui veux conquérir la tête de la Base DERMITE dirigée par le fameux scientifique (qui a gagné son titre de scientifique au grattage… chut, il faut pas le dire… et en plus c’est un détail qui ne doit pas trop vous perturber… je ne vais pas en même temps vous raconter les fabuleuse, exceptionnelle histoire du plus grand des Super Héros… enfin c’est juste comme cela que je vous donne ses détails… je suis pointu… comme les ongles de Madame Spondy… quoi j’ai écrit crochu plus haut?… ah heu c’est qu’elle en a des crochus et des pointus, voilà alors je mélange des fois… je suis de mauvaise foi?… continuer comme cela et vous n’aurez plus les aventures de la dite dame). Ah oui revenons au comics, la base est dirigée par un pseudo scientifique du nom de Sébor Réhique… je pense que c’est un russe dans le comics, mai-je ne suis pas certain.
Le cœur de Hanck bat la chamade son héro préféré est dans une salle posture… va-t-il mourir cette fois dans ce 15ème volume d’une collection qui en comptent 100? Le suspens est à son comble quand… son portable sonne…
- RAAAAAHHHHHHHHHH! Qui ose me déranger à ce moment crucial de mon existence? Ah c’est Madame Spondy…. J’espère qu’elle ne va pas m’appeler pour rien du tout… ALLO! QUOI? Énervé moi NAON je ne suis pas énervé juste que je vivais le moment le plus palpitant de toute ma vie, quand le téléphone portable à sonner… Maudite invention que ce portable… grmbl… hein? Tu aurais appelé sur le fixe… ah oui! Je suis bête… non, mais si je suis bête j’y tien… tu n’osais pas me le dire?…. Ah, ben c’est dit… non cela ne me fait rien… non t non tu peux laisser le psychologue de la société tranquille, je ne suis pas blessé je survivrai… Alors qu’elle est le but de ton appel?
….
Quoi???????? Tu veux me faire croire qu’il y a trois extraterrestres dans ton bureau qui veulent collaborer avec nous pour conquérir notre bonne ville Moncorps, et ensuite le monde… Bougez pas, j’arrive de suite…
- toi mon petit comics tu attendras bien sagement papa, il revient bientôt…
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Jeu 29 Oct - 16:35

Bureau d’ANTI-TNF, le Boss vient de cesser de fumer dans tous les sens. Il s’est calmé (donc il est moins rouge et sa tête ne fume plus par le nez et les oreilles) et il a éteint sa pipe. Rémy Cade regarde les Quatre Mousquetaire, et leur dit:
- Bon les gars vous venez on va casser la croûte.
- Ok répondent les quatre comme un seul homme.
Arrivés au bistrot « chez Lulu » il s’asseyent à la table ronde et Rémy commence à interroger ses nouveaux acolytes, pendant qu’à la radio, chante Maurice Chevalier.
- Bon… dites mois les gars, pourquoi vous vous faites appeler les QUATRE MOUSQUETAIRES?
- Ben c’est parce que les CINQ AS ça le faisait pas, vu qu’on est quatre, répond du tac au tac Mort.
- Oui et les DOUZE SALOPARDS, ça n’allait pas non plus, s’exclame le Para.
- Ni les SEPT SAMOURAIS dit en rigolant Tetra.
- On aurait pu s’appeler  LES QUATRES CAVALLIERS DE L’APOCALYPSE rétorque Clompi’ra.
- Mais alors pourquoi les QUATRES MOUSQUETAIRES, demande Rémy, alors que tous le monde sait qu’ils étaient trois, d’Artagnan n’étant venu que mousquetaire à la fin du roman… me semble-t-il, ajoute-t-il en regardant où est la serveuse, pour passer la commande.
- Bah, je sais, mais nous trouvions que cela faisait style... (prononcer sta-i-le)
- Moi je trouve que ça fais cucul, dit Rémy d‘un air moqueur.
- Ben alors vu que vous êtes avec nous, on pourrait s’appeler les CINQ AS, car le compte y est ajoute avec joie Mort.
- Attention les gars, ce n’est pas moi qui suis avec vous, c’est vous qui êtes avec moi, c’est pas la même chose, on ne mélange pas les serviettes avec les torchons…
- Ben… t’es pas sympa, se plaint Mort.
- Je n’ai jamais dit que j’étais sympa même si j’ai quelques tiques que j’admets.
Para regarde Rémy dans les yeux et lui dit (à la façon film américains): Ecoute mec on va bosser ensemble les cinq alors on prend le nom qui nous convient et qui nous rassemblera… les CINQ AS… que tu le veuilles ou non.
- Ok… ok… ne nous fâchons pas répond Rémy (qui en fait en a rien a ciré de cette histoire de nom d’équipe). Il fait signe à la serveuse. Et chacun prend sa commande.
Tout en attendant Tetra propose:
- Il nous faudrait un cri de rassemblement…. Comme « EN AVANT LES POTTES ».
- Arrête ça fait nul répond le Para.
- Moi je propose « Un pour tous et tous pour un » dit Mort.
- Pff. C’est du déjà entendu se plaint Clompi’ra.
- Ouai, dit Remy et en plus ça veut dire quoi?
Au même moment la serveuse arrive et leur apporte leur commande. Elle a entendu et rigole sous le menton (j‘allais dire dans sa barbe). Elle est étudiante en philo à l’Université SPONDY, de Moncorp.
- eh eh eh! En voilà cinq qui ne sont pas des As. « Un pour tous, tous pour un » cela veut dire ce que cela veut dire que si il y en a un en danger, tous viennent le secourir, et inversement si tous sont en danger, un vient les secourir… vous êtes vraiment benêts…
- C’est pas si simple petite demoiselle, dit Rémy… car si un est en danger comment TOUS peuvent venir le secourir… vu que TOUS c’est nous quatre et que si un est en danger, il en reste trois… et inversement si trois sont en danger, ce n’est pas TOUS, puisqu’un ne l’ait pas, en danger, et lui il peut essayer de venir les aider…. Non j’accepte notre nom de combat LES CINQ AS, mais vous accepterez notre cri d’union « Un pour le reste et le reste pour un »
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Sam 31 Oct - 17:14

Hanck Ilosante conduit son véhicule comme un fou, à fond la caisse, à 65 km/h (C‘est une vieille Deudeuche... alors quoi???… mosquez-vous, allez moquez-vous de ce pauvre Hanck), tandis que c‘est limité à 50 dans la ville de Moncorps… il risque de se faire amender par les deux policiers que nous commençons à connaître. Bon vous allez me dire: « pour un type qui s‘appelle Hanck Isolante, aller à fond la caisse… hum, hum. » Mais mes amis je vous demanderai d’abord de vous mêmes de vos affaires, et ensuite ne vous fiez pas à son nom, lui n’est pas ankylosé, mais ce sont ses victimes… (brrr!!! C’est un vilain pas beau méchant, Dracula à côté de lui c’est Caliméro. Oui Caliméro parce que dans tous les films Dracula il est transpercer par un pieu planter par un Van Helzing de passage… S’est inzuste, beaucoup trop inzuste).
Arriver devant l’immeuble de SPA, Hanck plante sur les freins sort de sa voiture souple comme un gymnaste chinois dopé, et rejoint illico le bureau d’ Madame Spondy…
Gégé voit arriver Hanck. Il se dit « Wouahou, il y a toutes les grosses nuques de SPA… mais notre Gégé va être drôlement surpris lorsqu’il introduira Hanck dans le bureau de Madame Spondy, car entre temps, FIFAFFIN (Avec deux F, s.v.p.) a sorti de sa poche (enfin ils n’ont pas vraiment de poches c’est extraterrestres, puisqu’ils sont comme les Barbapapas… oulahup, barbatruc!!!! et une petite boîte sorti de cette amas de… de… de … de chais pas quoi là!) Et d’un coup une foi la boîte ouverte par FIFAFFIN… l’empereur ARTHRITE 1er est maintenant au milieux gracieux à la manière de leur monde.
Gégé fait entrer Hanck, selon les ordre de Madame Spondy.
Une fois hanck entré dans la salle, les présentations faites gégé s’exclame admiratif. Houlala! Madame Spondy, « L »; ARTHRITE; Hanck Ilosante… ouah Tous réunis!!! Cela risque de faire mal… one est pas loin de la crise en Moncorps…
- Ah, ah, ah! Ris à forte voix et de manière méchante Madame Spondy: Tu as tout compris Gégé… Ca va chauffer!!!
Rémi Cad, entre chez lui pour prendre ses affaire et rejoindre la base d’entrainement d’ANTI-TNF. Une fois toutes ses affaires prêtes… il s’apprête a sortir, mais s’arrête net, son portable sonne.
- Ouai, répond-il avec virilité (c’est que c’est pas une femmelette le Rémy)..
- Rémy, c’est Dian, il faut que je te voie rapidement!!!!!
- Dian?
- Oui Dian Talvic, ton vieux pote de je ne sais plus quoi, mais sûrement d’un truc important de notre jeunesse….
- Ah oui Dian (dit-il pour ne pas avoir l’air benêt, au bistrot cela a déjà été le cas avec les Cinq As et la serveuse…)… qu’Est-ce que tu veux?
- Rejoint moi derrière la gare dans 15 min.
- 15 Min… mais… bon ok à tout-à-l’heure.
(A Suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Lun 2 Nov - 17:33

15 minutes plus tard Rémy arrive au rendez-vous par sa vieille connaissance d’il ne sait plus d’où ni de quelle époque… « mais enfin se dit-il c’est pas grave on va voir ce que ce Dian Talvic me veut »
Arrive soudain à une vitesse incroyable l’ambulance relookée par Jean Sérien.

«  Ah non qu’est-ce que ce fouille tout… (vous remarquez que dans cette histoire il n’y a pas de gros mots… eh, c’est comme pour Tintin cet histoire est destinée pour tous de 7 à 77 ans. Comment? Vous dites? COMMENT VOUS SAVEZ QUE CE SONT QUE DE VIEUX GROGONS QUI LISENT MON HISTOIRE!!!!!!!!!! Non mais, c’est vrai quoi… non je vous dit c’est pas pour les grognons que j’écris mais pour tout le monde, même moi je la comprend alors c’est pour vous dire)…
Jean freine d’un coup sec et deux personnes sortent de la voiture en vitesse, courent un peu plus loin et vomissent. Puis elles reviennent toutes ragaillardies.

-Jean qu’est-ce que tu fiches-là? Et qui sont ces deux-là avec toi qui ont vomi… ont-il vomi à cause de ta façon de conduire?
- Heu non c’est parce que j’écoutait Stone et Charden « les gondoles à Venise » à tue tête… et ça n’a pas passé… (on se demande pourquoi J )
- C’est paerce que tes deux amis sont pas le pied marin oui.
- Bon trêve de plaisanterie, coupe sèchement Dolly qui était un peu irritée de l’humour grinçant (mais pas vulgaire.. Sisisisi j’y tiens), si on en venait aux choses qui pressent et qui nous rassemblent.
- attendez un peu, oh là stopper les machines, s’exclame Rémy… mais c’est un nommé Dian qui m’a appelé.
- Dian talvic, pour vous servir, se présente la troisième personne (deuxième vomissante), c’est moi qui vous ai appelé.
- Pourquoi faire… mais je ne vous connais absolument pas!
- normal, et c’est super que cela a marché… si jean vous aurait appelé vous auriez refuser de venir.
- oui mais si la jolie mademoiselle avait appelé je serais venu.
- justement c’est du sérieux, c’est pas pour rigoler qu’on veut se mouiller dans votre affaire.
- Quel affaire.
- Les Cinq As, répond Dolly.
- mais qu’est-ce que vous en savez de cette histoire top secrète????
- ben c’est le copain du frère du meilleur ami de l’époux de la serveuse de « chez Lulu » qui nous a renseigné.
- Et en quoi cela vous intéresse??
- Ben pour moi je suis journaliste, ce serait un reportage formidable, de vous suivre et de faire connaître à tous Madame Spondy et sa bande de salopard… (NAAONNN CE N’EST PAS UN GROS MOT!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Moi m’énervé? Je ne m’énerve pas voyons.)
- Ouaip, et moi je suis un Mercenaire et j’aimerai me joindre à vous 5 pour castagner toute la bande de SPA.
- Venez avec moi, nous allons tous ensemble à la base ultra secrète des Cinq As… et nous verrons sur place si oui ou non les gars vous acceptent ou pas… pour ma part je m’en fiche… mais eux, c’est une autre affaire. Mais au fait toi jean?
- Non , je reste à l’extérieur de tout çà, non pas que j’ai peur de mouiller ma chemise notez que je suis déjà mouillé d’avoir eu cet entretien on m’appelle…
- Ouai je sais, le Johnny Hallyday des missions et des entretiens… mais le problème c’est que toi t’es en plus sans idée… alors tu peux rester là avec ton char… mais on garde quand même contact ok?
- Ok!!! S’écrie tout contant Jean Sérien en montant dans sa voiture… il repart sur les chapeaux de roue en écoutant… Marcel Amont.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Mer 4 Nov - 22:01

YOOOOHHHHHHHH LES AMIS VOILA L'INTERMEDE DANS CETTE FAMEUSE HISTOIRE.

NOUS ALLONS INTERVIEWER DEUX SPECIALISTES DE SPA.

Le premier de ces spécialistes que nous aurons à chaque intermède c'est le professeur VAZEUX.

Bonjour Professeur!

- Bonjours, comprenez-le bien, la struc...

STOP CE n'est pas le moment d'intervenir encore. Chers lecteurs voici le deuxième intervenant, spécialiste de la chose le docteur JEMELAJOUE

Docteur répondez-nous, vous savez comment combatre SPA?

- bien entendu petit rigolo, j'ai la solution...

Ah oui laquelle?

- de l'aspirine, matin midi et soir, voilà tout.

Et vous avez du succès?

- en tout les cas les victimes de SPA après deux visites chez moi ne reviennent plus.

On peut les comprendre

- mais bon ils m'envoie des lettres, ils pensent à moi, mais ce sont quand même des ingrats, car ce sont des lettres d'insultes, disons polies.

Et ça vous étonne. Bon professeur Vazeux, quen pensez-vous?

- Comprenez-le bien, si nous considérons bien entendu, l'envers du problème que nous rencontrons dans de telles situations, nous devons bien admettre que des lettres sont toujours les bienvenues.

- ah , heu, c'est tout? Le professeur Vazeux me fait signe que oui;

Okkkkeeyyyyyyyy!!!!!!!!! les aminches à la prochaine, dans un autre INTERMEDE dans notre Histoire hilarante (comme on en a jamais fait)... comment, vous dites docteur... heureusement.. ah bon soit. BYE.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Mar 10 Nov - 15:57

Arrivés à la base secrète des 5 AS. Rémy fait les présentations. La discussion va bon train à savoir si les Cinq As acceptent ou pas en leur équipe Dian Talvic et Dolly Prane.
- Mais je vous dis que cela ne pose aucun problème affirme Rémy Cade.
- Oui il y a un problème et de taille répondent le reste les quatre autres, tous ensemble, d’un même cœur, style film de Mel Brooks!
- Mais quel est le problème, bande de rigolos! Vous avez peur parce qu’il y a une fille c’est çà?
- mais non, Rémy, répondent toujours les quatre en même temps, on est pas de ces gens qui sont misogynes et puis le mouvement de la libération de la femme on en a rien à ciré, nous on regarde ce qui est faisable ou pas… et la cela n’est pas faisable.
- Hum, hum, puis-je dire un mot, demande Dian.
- NAONN, s’écrient cette fois les Cinq ensemble… (remarquez qu’ils forment déjà une bonne équipe soudée, s’engueulant entre eux mais s’unissant contre un danger extérieur… oui je suis d’accord Dian n’est pas un danger, mais vous voyez ce que je veux dire??? Non? Ah bon tant pis, je continue l’histoire).
- Alors mes chers collègues pourquoi ne voulez-vous pas de ces deux nouvelles recrues?
- Parce que sinon il faudra changer notre nom, répondent toujours d’une même voix les quatre ensemble…. ( pff.. J’en ai marre de dire qu’ils répondent toujours les quatre ensemble, ils ne peuvent pas faire comme tout le monde, parler les uns après les autres… Rémy pourrait leur faire la remarque)
- Bon vous ne pouvez pas parler les uns après les autres!!!! Dit Rémy en commençant à en avoir marre… (Ah enfin, je me disais aussi!!).
- Écoute Rémy dit le Para, on a déjà eu assez de peine à choisir un nom pour notre équipe, on va pas recommencer les lecteurs vont se lasser et nous prendre vraiment pour des perfusés du cerveau, ce que nous ne sommes pas.
- C’est juste pour le nom??? Rémy ricane et il demande: Qu’en penses-tu Dolly?
- Ben moi je veux faire partie de votre équipe, ainsi que Dian… alors je vous propose non seulement un nom mais aussi nos vêtements. Le non sera POWER ANTISPA. Et chacun portera son propre costume… sortant de son sac des costumes de diverses couleurs, Dolly les montre. Voilà il y a le Rouge, le Bleu, le Vert, le Jaune, le Rose, le Blanc et le Noir. Ce sera nos costumes.
- Excellente idée s’exclame le Boss en entrant au même moment. Et bien je vous donne deux semaines de vacances ou vous pourrez choisir vos couleurs, tout en sachant que le rouge est le chef.
- Heu Boss vous trouvez pas que cela fait déjà vu? Demande Rémy l’air perplexe.
- Rémy!
- oui?
- j’en ai rien à cirer… voilà vos billets d’avions. Départ immédiat pour les îles MALODOS.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Jeu 12 Nov - 16:06

Les îles MALODOS. Voilà le lieu où nos héros LES POWER ANTISPA vont passer quelques jours de repos bien mérité, avant que commence enfin leur première mission.
Dans l’avion tout c’est bien passé sauf que Dolly et Dian sont allés vomir.. Non pas qu’ils ont le mal de l’air, mais comme le commandant de bord est un fan d’Hervé Villard, ils ont eu droit a l’écoute de toutes ses chansons. Une ça va, deux ça va encore, mais trois bonjour les dégâts.
- Bonjours les gars, s’écrie un gros homme au visage de poupon, les bras ouverts accueillant nos héros à la sortie de l’aéroport.
De jeunes et charmantes demoiselles viennent et mettent au tour du coup de nos amis des colliers de fleurs (ce qui fait éternuer Mort) et énerve Rémy qui trouve cette coutume ridicule.
- J’espère que vous avez fait un bon voyage et que personne n’a vomi en aillant le l’air? Non alors tout va pour le mieux. Je me présente je suis Rachis Dadati le propriétaire de l’Hôtel cinq étoile dans lequel vous passerez, je l’espère des vacances fabuleuse, tellement que vous pourrez raconter des choses à vos copains quand vous rentrerez de vacances.
Suivez-moi je vous prie. Les sept « touristes » et notre gros directeur montent dans un véhicule, une navette entre l’Hôtel et l’aéroport.
Arrivez à l’hôtel chacun pris sa chambre, et profita de se reposer un instant avant le repas… (je sais qu’il n’y a pas de gags pour l’instant, c’est pas que je suis à court, non, c’est qu’il faut bien que nos amis s’installent, non mais… z’êtes jamais allé en vacances?)
Les îles Malodos sont en fait 4 îlots autour d’une grande île qui est montagneuse. Sur chaque îlot on trouve un hôtel, et des divertissements pour touristes. Le climat y est toujours agréable, et on se laisserait vite séduire par cet endroit magnifique, plein de couleurs et de senteurs, sans bruits et sans odeurs désagréables.
- Allo? Grrr! Personne ne répond…. Allo? Ah! Enfin… oui Bonjour Boss, oui, ils sont bien arrivés, oui ils ont chacun leur chambre… non je leur ai pas dit ce qui les attend… non je ne voulais pas les décevoir… ils croient qu’ils sont vraiment en vacances, comme si vous, le Boss, pouviez offrir des vacances comme cela à vos employés… si vous pouvez? Ah? … vous ne voulez pas!! Ah oui c’est autre chose. pour aujourd’hui se sera le repos? Ok. Bien Boss, au revoir Boss, merci Boss. Rachis Dadati raccroche le téléphone. Il appelle son serviteur le plus loyal: Thuber!
Thuber Kulose arrive à toute vitesse le dos courbé en avant en se frottant les mains.
- Oui ô notre grosseur bien aimée?
- Tu vas prévenir Hart qu’il se prépare. Demain il emmène sept rigolos avec lui dans les montagnes de Malodos… ils apprendront ce que c’est un vrai entraînement.
- Bien votre énormité.
Thuber s’en va en vélo et arrive chez Hart Troze. Il sonne à la porte. Un homme très grand aux yeux bleu le menton carré répond à la porte.
- Tu veux quoi lèche bottes.
- Je suis peut-être un lèche bottes, mais en tous les cas, il n’y a aucun soupçon sur moi, tandis que sur toi… eh eh eh!…
- Arrête tes âneries s’il te plait… qu’est-ce que tu veux, dis le moi vite, je regarde la série inédite de Barbapapa la télé, et je ne veux pas manquer la suite, sinon je n’y comprendrai plus rien.
- Oh je fais vite… demain tu dois amener sept personnes dans la montagne… et tu sais comment tu dois rentrer!?
- Ouai, je sais… avec personne… oulaoup barbatruc… tu verras ce sera fait dans les règles de l’art.
Et tous deux s’esclaffent de rire, un rire maléfique, un rire nerveux, un rire qui fait froid dans le dos, et quand on a mal au dos, avoir froid dans le dos, c’est pas drôle.
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Ven 13 Nov - 16:48

Rémy regarde par la fenêtre de sa chambre. Le paysage est splendide, qu’on dirait une carte postale. C’est l’avis aussi des autres POWER ANTISPA. Chacun prend donc possession de sa chambre, se réjouissant de pouvoir passer deux semaines à se prélasser sur les plages au soleils. Comme font un bonne partie des français l’été… c’est la migration vers les plages. Claude Piéplus avait fait un bon sketch télévisé, avec « la migration des c… » Mais bon cet humoriste, pas toujours drôle, était là un petit peu dur avec les autres. Enfin. Là n’est pas le problème.
Moi ce qui me fait marrer lorsque j’ai l’occasion de regarder les nouvelles en été, au départ des vacances, c’est que à ce moment les français coincés dans les bouchons deviennent un instant des « philosophe », juste du temps de l’interview. Mais bon là je m’égare. C’est l’heure où nos héros (assez super vous ne trouvez pas? ) se rejoignent au bar pour se rafraîchir avec les bonnes boissons exotiques que leur a préparées le propriétaire Monsieur Rachis Dadati.
Parlons un instant de ce type, pendant que nos amis dégustent leurs boissons fraîches dans de grands fauteuils et canapés en osier, recouvert de grands coussins moelleux.
Rachis est un des homme les plus important de Anti-Tnf. Il s’occupe de l’entraînement spécial des hommes qui devront combattre SPA.
Rachis est un homme très gros, qui n’aime pas l’effort, il préfère courir les autres. Il mange beaucoup des chocolats qu’il se fait importer de Belgique, d’Allemagne et de Suisse. C’est le Monsieur chocolat de notre histoire… rachis est aussi très malin et il arrive a faire passer les entraînements difficiles pour des excursions et il sait mettre les gens à l’aise étant toujours d’accord avec eux.
Rachis se frotte ses grosses mimines et en regardent notre équipe leur dit:
« Ce soir on vous a réservé une belle surprise… il y aura d’abord un repas copieux, avec champagne (à boire sans modération eh eh eh!) et un spectacle avec la star de l’île, le chanteur Nicos Coucircuit, et son groupe Indonésie.
Les sept se regardent et se demandent qui c’est encore pour un chanteur… s’il chante aussi faux qu’un autre qui porte le même nom, chanteur d’un groupe qui porte comme nom un autre pays… çà va être charment.
- Bof on s’en fiche on est là pour se détendre dit Rémy. Tous acquiescent.
Le repas se passe bien, le champagne coule a flot… voilà l’heure du concert pour divertir les touristes.
Et là c’est l’horreur, je suis obligé de censurer, cars les effets de la voix de ce chanteurs ont été assez disons dévastateurs sur quelques membres des POWER ANTISPA et les autres n’ont pas arrêtés de rire… pourtant c’est pas drôle.
Le chanteur Nicos, et venu ensuite se plaindre au propriétaire du comportement des sept et même il est aller pleurer sur son Face Boock… ces fans ont pleuré aussi… Gégé allumant son ordi est allé voir sur le Face Boock de Nicos Courcircuit… et pleura aussi.
Gégé pleure pour deux raison… la première c’est qu’il est fan de ce groupe bidon « Indonésie, » et parce qu’il aurait voulu y être aussi de la partie dans ce voyage fabuleux aux îles MALODOS…. Mais voilà il est infiltré chez SPA est il est le garde du corps de Madame Spondy.
Madame Spondy, elle, seule dans son bureau pense à cette alliance terrible qu’elle vient de faire avec les gugus (pas si terribles en fait) de l’autre planète ARTRITIS… elle est ravie aussi que Hanck Ilosante est d’accord, ainsi que « L. » Elle est ravie et part se coucher. Avant d’éteindre, ravie au lit, elle dit en frappant son oreillé pour bien caller sa tête:
- Alors ville de Moncorps, et la terre entière profitez encore du répit que je vous laisse. Car une fois que j’aurai éliminé les sept POWER ANDOUILLES, en vacances là bas, je prendrai le pouvoir, et là je vous garanti que cela fera mal. AH AH AH AH AH AH!!!!
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Jeu 19 Nov - 20:43

YOOOOOHHHHHHHHHHHHHHHHHHH!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! c'est l'heure de l'Intermède... enfin y a pas d'heure, mais çà le fait pas mal de dire çà.

Bon aujourd'hui nous avons outre (non pas une outre, j'ai dis "outre") Le Professeur Vazeux qui nous donnera un de ses commentaire sdisons... vaseux... Bonjour Professeur.

- Bonjour, comprenez-le bien, en considérant la tangente de....

Non c'est pas le moment professeur. Nous laissons la place à notre invité. Rémy Cade.
OOOOUUUUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIII!!!!!!!!!!!! la star de cette histoire (un peu disons déjantée, c'est le mot) est avec nous.

Bonjour Rémy cade

- Bonjour

Vous allez bien?

- Heu oui çà va.

Ma question la voici: en tenant compte du nombre quand même assez impressionant du nombre de personnage dans cette histoire, somme toute, pas si mal dont vous êtes le héros, imaginez-vous une fin plutôt comique avec toujours le même nombre de personnages (sauf tous les méchants que vous aurez butés) ou alors une fin plutôt triste avec éventuellement la mort d'un, voir deux, héros... pourquoi pas choisi par le publique qui dans un élan extraordinaire aurait voté pour savoir lequel des personnages est le moins populaire et que ainsi il n'y aurait pas que des méchants qui trinquent (notez que pour trinquer vous vous y connaissez pas mal mon cher Rémy), alors qu'en dites-vous?

- Heu, c'est que je...

AAAAAHHH LA LA! je dois vous interrompre, car le temps passe trop vite dans MON émission, qui s'appelle Intermède, et que des milliers de fans lisent avec joie et reconnaissance!

Professeur Vaseux qu'en pensez-vous de ce que nous a dit Rémy Cade?

- Comprenez-le bien. Si nous prenons les convergence des tendances à la violence que nous trouvons par-ci par là dans cette histoire, nous pourrions, oui dire, oui, oui le dire avec certitude que cette histoire ne manque pas de particularités propres (quoi que je ne sais pas si l'auteur est si propre que ça car nous n'avons l'idée du nombre de fois qu'il se douche par semaine et quel genre de savon il utilise.)

MMMMMMMMMEEEEEEEERRRRRRRRRRRRCCCCCCCCCCCIIIIIIIII!!!!!!!!!!!!!!! Professeur, et vous aussi Rémy pour votre, toujours passionante, participation.

C'eeeeeeeeeeeeeeeeessssssssstttttttttttt terminé OOOOOOOOOOYYYYYYYEEEEEEEEEEEEEEHHHHHHHH!
Bye, bisous, A+ jtm ........
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Sam 21 Nov - 16:28

6 h 30 sur l’île Malodos, nos amis sont encore en train de dormir froufroutement quand tout à coup…
- DEBOUT LA D’DANT BANDE DE FENIASSES TOUS EN TENUE! CHACUN SELON SA COULEUR EN BAS POUR LE P’TIT DEJ… ET FISSA!!!!!!!!!!!
Rémy s’étire de tout son long regarde sa montre et… et non il ne rêve pas, quelqu’un vient bien de le réveiller maintenant à 6 h 30 alors qu’il est sensé être en vacances.
Ce fut le même réveille pour chacun et chacune. A 6h30 précise nos Power Antispa étaient en bas à la salle à manger. Le petit déjeuner leur fut servit. Pour un petit déjeuner ce fut carrément un gueuleton… mais ils avaient tous faim. Alors tous se réjouir de boire le bon lait de la ferme du coin, sauf Rémy.
Mais avant d’aller plus loin rappelons qui sont les POWER ANTISPA. Il y a:
Rémy Cade =======) POWER ANTISPA ROUGE
Mort Fine ========) POWER ANTISPA NOIR
Tetra Zepam=======) POWER ANTISPA VERT
Clomip’ra Hamin===) POWER ANTISPA JAUNE
Le Para==========) POWER ANTISA BLANC
Dian Talvic=======) POWER ANTISPA ORANGE
Dolly Prane=======) POWER ANTISPA ROSE
Voyons aussi leur force:
Rémy=====) spécialiste en combat rapproché (surtout dans les bistrots, il faut dire), et pot de colle à ses heures lorsqu’il mène une enquête il ne lâche pas facilement, même lorsque le suspect est mouillé, cela nous l’avons déjà remarqué.
Mort=====) Sa spécialité calmer les gens, et apaiser les conflits par des moyens propre à lui. Ce sont généralement des coups de points sur la tête… a par cela il est assez assomment.
Tetra=====) Ben lui c’est simple il est spécialiste dans tous les arts martiaux. (précisons c’est-ce qu’il croit car en vérité il n’a jamais passé le niveau au dessus, s’étant fait virer à chaque court par son maître… mais chut ne le lui dite pas il va se vexer). Il possède aussi un sabre qui ne coupe pas et il n’arrête pas de se venter qu’il arrive tout couper…. Pff… quel prétentieux.
Clomip’ra===) Utilise son terrible sabre… mais pas de la bonne façon alors cela fait rire tout le monde, en bon antidépresseur, tout le monde rit et ne veut plus se battre, alors il peut chaque fois avoir la victoire.
Le Para =====) Lui il calme les gens et ensuite les assomme. Comment? En leur racontant l’une de ses nombreuses batailles dans son régiment « cétamole » et comme ils faisaient la même chose, endormant les gens avec des histoire… ceux qui l’écoutent non seulement s’endorme, mais ils le font doublement… pas loin du coma.
Dian======) Veil ami de Rémy (il ne savent d’où ils se connaissent, ni depuis quand), Dian n’est pas un tendre. Il est capable de tout casser pourtant à le voir il ne casse rien.
Dolly======) Outre que c’est une excellente journaliste, qui écrit des articles pour dénoncer Madame Spondy, elle a des pouvoirs (oui comme Clark Kent et comme Peter Parker tous deux Super-Héros de deux firmes différentes). Son pouvoir est de crier très fort quand elle a peur et de jeter son appareil photo avec une telle rapidité, que l’adversaire le prend en pleine tronche, de plus elle griffe tellement vite que personne ne peut la tenir.
Voilà cette fois les présentations de notre équipe de Super Zéros, nous allons entrer dans le vif de ce qu’ils pensent être des vacances ensoleillées à bronzé bêtement sur la plage… vous pensez que le Boss a une tête à payer des vacances à ses employé, déjà qu’il a de la peine à les payer… alors Vous rigolez… Pfff;
(A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Mer 25 Nov - 17:33

Les POWER ANTISPA sont prêt, vêtus de leur uniforme (qui ressemble un peu a celui des POWER RANGERS saut qu‘il est bien adapté au talent de chacun et chacune). Petit déjeuné terminé, voilà nos sept héros rassemblés dans le salon en présence du volumineux mais sympathique Rachis Dadati (il est sympa tant qu’on le paie) et le grand bond Hart Troze et…
Un instant chers lecteurs tant aimés (voyez je suis aussi sympathique… même si vous ne me payez pas) je reçois un mail à l’instant, en direct, en live, d’une ou d’un des nombreuses et nombreux fans de notre histoire… je vais lire la question et répondre de suite……. ????……Réponse: NAON JE NE SAIS PAS SI IL A UNE CHAUSSURE NOIRE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! … Hum excusez-moi, mais j’aime pas trop qu’on me dérange lorsque je suis en pleine inspiration.
Je continue l’histoire si palpitante de nos chers amis…
… et tout le monde est dans un profond silence, car le moment est important. En effet voyez vous-mêmes… plutôt lisez vous-mêmes.
- Chers amis, commence Rachis, même si c’est pas vous qui payez ce magnifique séjour en notre bel hôtel cinq étoiles et que c’est votre société qui paie, je vous considérerai donc pendant ce temps de « vacances-formation » comme des amis, de tendres amis, de chers amis, comme mes enfants même, oui comme mes enfants… donc je vous ai réuni ce matin en tenue de combat chacun sa couleur, oui vous avez bien choisi… pardon?
- On a l’air de vrais abrutis rouspète le Para.
- Mais non, voyez les Power Rangers, ils n’ont pas l’air d’abrutis…. Alors alors, un peut de sérieux, surtout que vos costumes ne coûtent pas bon beurre… Reprenons: en ce premier jour vous partirez avec Hart pendant trois jour dans la montagne. Cela vous fera une petite promenade amusante et entraînante aussi… vous n’êtes pas ici pour seulement rigoler, mais aussi pour transpirer un peu… non mais!
Chacun se regarde.
- Quel montagne? Demande Rémy, celle qu’on voit depuis nos fenêtres?
- Oui celle-ci vous la passerez à pieds, mais je vous envoie en entraînement - vacances de l’autre côté de cette montagne. Vous traverserez la Vallée des Perdus, et vous irez vous entraîner - divertir, sur la Montagne De Laquelle Personne N’est Jamais Revenu.
- Quoi quel drôle de nom dis Dolly, mais si personne ne revient de cette montagne pourquoi y aller?
- Justement ma chère petite Dolly répond Rachis d’un ton très grave, il vous faudra revenir… (alors il dit cela d’un ton terrifiant et au même moment il y a un coup de tonnerre, la lumière s’éteint et se rallume, un éclaire tombe a côté de l‘hôtel, Dian se gratte le nez, on passe, pour la je ne sais pas combien de foi la comédie musicale « Chantons sous la pluie » à Londres, le président de la république décide de diviser son salaire par deux pour en donner aux pauvres, une montgolfière survole Reims, on passe « Born to be live » à la radio, et vous vous dites « le Samuru qu’est-ce qu’il nous dit là???? »
Rachis continue en faisant un grand geste (le seul de la journée, ben oui c‘est fatiguant de faire des grands gestes):
- Bon allez tous vous reposer cinq minutes, le temps que Hart finisse de tout préparer et allez-y, fiers, les yeux tournés vers l’espoir qu’un jour nous finirons pas vaincre Madame Spondy.
Hart Troze s’en va, mais il s’arrête vers l’un des téléphones de l’hôtel et compose un numéro (je viens de me dire qu’il aurait dû utiliser un portable… bon enfin c’est pas grave, tant que je n’ai pas dit qu’il envoya un télégramme en morse!!!)
- Madame? Je ne vous dérange pas? C’est bon je vais conduire les sept rigolos dans la MONTAGNE DE LAQUELLE PERSONNE EST REVENU… Eh! Eh! Eh! Eh!
((A suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vivons notre maladie avec humour   Aujourd'hui à 17:18

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivons notre maladie avec humour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» PRIEZ AVEC HUMOUR
» notre relation avec les autres
» relation de notre mort avec le Christ
» LE Te Deum avec Benoît XVI à Notre-Dame de Paris
» Prier le Seigneur avec humour...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
acs-france pour mieux vivre avec sa spondylarthrite :: SALON DE PAPOTAGES :: Le quotidien en dehors de la spondylarthrite-
Sauter vers: